Les deux langues du médecin - Sciences de la vie - Ethique Access content directly
Master Thesis Year : 2022

The physician’s two languages

Les deux langues du médecin

Abstract

French medicine is still very marked by the paternalistic doctor-patient relationship despite the major social change that is the birth of health democracy in France in the 2000s. Thanks to this paradigm shift, the right to information for the patient is legally recognised. The question then is no longer whether the patient should be informed but how. Despite this, doctors are still trained in technique and very little in communication. The objective of this dissertation is to understand how general medicine interns manage the tension between the patient's legal right to be informed and the use of technical medical language, a specialist language. To do this, we conducted 8 interviews with final year general medicine interns. We were able to establish that in the eyes of the interviewed, the technical medical language was an essential language carrying a sense of belonging to the doctor group. It is also indicative of the asymmetry that exists in the doctor-patient relationship. The transition from common language to the technical one seems to be an interpretation of the doctor on the patient's discourse while the reverse operation appears as an adaptation of medical reality so that it is understandable by the patient. Overall, this work reveals a particular and strong relationship of the young doctors interviewed to this language. Training in communication as well as working with patient partners, as adapters between the medical world and that of the patient, seems to us to be the solution to overcome the internal tension experienced by young doctors.
La médecine française est encore très marquée par la relation médecin-patient paternaliste malgré le changement social majeur qu’est l’avènement de la démocratie en santé en France dans les années 2000. Grâce à ce changement de paradigme, le droit à l’information pour le patient est légalement reconnu. La question n’est alors plus si le patient doit être informé mais comment il l’est. Malgré cela, les médecins sont encore formés à la technique et très peu à la communication. L’objectif de ce mémoire est de comprendre comment les internes de médecine générale gère la tension entre le devoir d’information dû au patient et l’utilisation du langage médical technique, langue de spécialiste. Pour ce faire, nous avons réalisé 8 entretiens avec des internes de médecine générale de dernière année. Nous avons pu établir qu’aux yeux des participants, le LMT était un langage essentiel porteur d’une appartenance au groupe médecin. Il est également révélateur de l’asymétrie qui existe dans la relation médecin-patient. Le passage du langage commun au technique semble être une interprétation du médecin sur le discours du patient tandis que l’opération inverse apparaît comme une adaptation de la réalité médicale pour qu’elle soit compréhensible par le patient. Au total, ce travail révèle une relation particulière et forte des jeunes médecins interrogés à ce langage. Une formation à la communication ainsi qu’un travail, main dans la main, avec des patients partenaires, comme adaptateurs entre le monde médical et celui du patient, nous paraît être la solution pour dépasser la tension interne que vive les jeunes médecins.
Fichier principal
Vignette du fichier
M2_Ethique_GIROUD_Marion_DUMAS.pdf (1.33 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

dumas-04387301 , version 1 (11-01-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-04387301 , version 1

Cite

Marion Giroud. Les deux langues du médecin. Ethique. 2022. ⟨dumas-04387301⟩
38 View
76 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More