De quoi est fait une trace d'exécution ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2011

De quoi est fait une trace d'exécution ?

(1, 2) , (1, 2) , (1, 2) , (1, 2)
1
2

Abstract

Cet article présente la structure des traces d'exécutions des programmes. Cette étude prolonge les travaux menés jusqu'ici par de nombreux chercheurs dans le but de quantifier le parallélisme d'instructions (ILP). Elle a pour but de comprendre la structure générale d'une exécution et le parallélisme qu'elle offre. Cette structure se compose essentiellement de deux parties opposées : l'une est d'ILP élevé, qui augmente sans limite avec la longueur de la trace considérée et l'autre est d'ILP très faible (voisin de 1), qui s'allonge sans limite avec la trace. De l'une et l'autre résulte l'ILP de la trace. Quand la première partie domine, l'ILP est fort. Dans le cas contraire, l'ILP est faible. La première partie vient des contrôles de boucles alors que la seconde vient des transmissions de paramètres/résultats entre fonctions appelantes et appelées.
Fichier principal
Vignette du fichier
BoMoKe11.pdf (1.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

lirmm-00675934 , version 1 (02-03-2012)

Identifiers

  • HAL Id : lirmm-00675934 , version 1

Cite

Bernard Goossens, Ali El Moussaoui, Ke Chen, David Parello. De quoi est fait une trace d'exécution ?. SympA: Symposium en Architecture de Machines, Apr 2011, Saint-Malo, France. ⟨lirmm-00675934⟩
148 View
838 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More