Quantification in Ordinary Language and Proof Theory

Résumé : Cet article dresse un rapide panorama de l’approche usuelle de la quantification, qu’elle soit ou non généralisée, en linguistique formelle et en philosophie du langage. Nous montrons que le cadre général courant va parfois à l’encontre des données linguistiques, et nous donnons quelques indications pour une approche différente basée sur la théorie de la démonstration qui, sur bien des points, s’avère plus proche de la langue que les approches les plus répandues. Nous soulignons l’importance des opérateurs tau et epsilon de Hilbert qui rendent compte respectivement de la quantification universelle et existentielle. En effet, ces opérateurs permettent de construire des représentations sémantiques en suivant la structure de la langue avec, en particulier, des groupes nominaux quantifiés qui soient des termes individuels. Nous donnons aussi des principes pour définir des règles de déduction qui correspondent aux quantificateurs généralisés.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-lirmm.ccsd.cnrs.fr/lirmm-01348023
Contributeur : Isabelle Gouat <>
Soumis le : vendredi 22 juillet 2016 - 11:29:18
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:26:54

Identifiants

Collections

Citation

Michele Abrusci, Fabio Pasquali, Christian Retoré. Quantification in Ordinary Language and Proof Theory. Philosophia Scientiae, Paris; Editions Kime; [2014], 2016, pp.185-205. 〈http://www.cairn.info/revue-philosophia-scientiae-2016-1-page-185.htm〉. 〈10.4000/philosophiascientiae.1163〉. 〈lirmm-01348023〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42