Quand collaborer répond à une « urgence » : l'atout d'une structuration Réseau - LIRMM - Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier Access content directly
Conference Papers Year : 2022

When Collaborating Responds to an “Emergency”: The Asset of a Network Structuring

Quand collaborer répond à une « urgence » : l'atout d'une structuration Réseau

Marion Rousseau
  • Function : Author
  • PersonId : 1150470
Nora Cherifa Abid
  • Function : Author
  • PersonId : 1236917

Abstract

Acting together raises the question of the framework, the vision of each one with regard to the collective and the objectives that the group sets for itself. Even by setting the key elements of success (objectives, descriptions of means...), the balance can be precarious. Our project begins in the midst of a global pandemic in June 2020 and will end in December 2022. The Polytech network, with its 15 engineering schools and four associated schools, is supported by the Ministry of Higher Education and Research and the French recovery plan in its effort to ensure pedagogical distance learning support. The resources produced are available to students and teachers alike, the latter being able to integrate them in hybrid learning. These are the common core courses of the preparatory cycle (PeiP) common to schools of the Polytech Network which will focus the efforts of 40 teachers divided into six “Subject” groups (mathematics, physics, chemistry, computer science, electronics, english). The Polytech Partnership Foundation leads this project and coordinates teachers from the network’s schools. Acting together thus takes shape at several levels : communicating entirely from remote places in a disturbed context of successive confines and issues on the efficiency of students' education; organizing the project in the administrative ecosystem of the Polytech network; implementing the production of resources thanks to the involvement of 40 teachers from different schools a last, settting up a pedagogical support team at the level of the Polytech Foundation. It is a particularly rich and systemic field where the collective questions the organizations, but also the personal representations of acting together, placed in a collaborative approach (Rogalski, 1994). Beyond educational achievements, this experience reveals administrative, financial and legal monitoring issues. In addition, the “Subject” groups made up of five to ten teachers from the same field are also the ground for co-engineering (Ligozat & Marlot, 2016 ) and unprecedented peer-to-peer learning for teachers from the Network. Our problematic is to understand how this collective project allows to produce “common”? . What are the key elements that enabled the idea to be turned into action ? How did each group organize itself? What are the skills developed by the actors and how? What are the structural and symbolic choices that make sense for teachers in “acting together”? What are the issues between and within the groups? What are the main lessons of this approach and how to build benchmarks to avoid obstacles to motivation in projects of this scale and with a similar context? At collaborative research approach will propose interviews and focus groups with teachers of the project and associated colleagues (pedagogical support, administrative service, directorates). In particular, we will examine the expectations of individuals and the links created in a cooperative and/or collaborative approach in order to achieve the objectives set.
Agir ensemble pose la question du cadre, de la vision de chacun vis à vis du collectif et des objectifs que le groupe se donne. Même en posant les éléments clefs de réussite (objectifs, descriptions des moyens...), l’équilibre peut s’avérer précaire. Notre situation prend naissance en pleine pandémie mondiale, en juin 2020 et se poursuit jusqu’en décembre 2022. Le réseau Polytech, fort de ses 15 écoles d’ingénieurs et quatre écoles associées, est soutenu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le plan de relance français pour proposer un accompagnement pédagogique à distance. Les ressources produites sont accessibles aux étudiants en autonomie et aux enseignants qui souhaitent hybrider un enseignement. Ce sont les enseignements du socle commun du cycle préparatoire des écoles du Réseau Polytech (PeiP) qui concentrent les efforts de 40 enseignants répartis en six groupes “Matière” (maths, physique, chimie, informatique, électronique, anglais). La Fondation partenariale Polytech porte le projet et coordonne des enseignants des écoles du réseau sur ce projet. L’agir ensemble prend ainsi forme à plusieurs niveaux : celui d’une communication entièrement à distance dans un contexte perturbé de confinements successifs et d’enjeux sur la scolarité des étudiants, celui de l’organisation du projet dans l’écosystème administratif du réseau Polytech, celui de la mise en place concrète grâce à l’implication de 40 enseignants de différentes écoles et d’une équipe d’accompagnement pédagogique au sein de la Fondation. Il s’agit d’un terrain particulièrement riche et systémique où le collectif interroge les organisations, mais aussi les représentations personnelles de l’agir ensemble, placé dans une approche collaborative (Rogalski, 1994). Cette expérience révèle au-delà des réalisations pédagogiques, des Aix-Marseille Univ, CNRS, IUSTI, Marseille, France , cherifa.david@univ-amu.fr enjeux de suivi administratifs, financiers et juridiques. De plus, les groupes “Matière” constitués de cinq à dix enseignants d’une même discipline sont aussi le terrain d’une co-ingénierie ((Ligozat & Marlot, 2016 ) et d’un apprentissage entre pairs inédit pour les enseignants du Réseau. Notre problématique vise à comprendre en quoi ce projet collectif permet de produire du “commun”? Quels sont les éléments clefs qui ont permis le passage de l’idée à l’action ? Comment chaque groupe s’est-il organisé ? Quelles sont les compétences développées par les acteurs et comment ? Quels sont les choix structurels et symboliques porteurs de sens pour les enseignants dans « l’agir-ensemble » ? Quels sont les enjeux ressentis entre et au sein des groupes ? Quels sont les principaux enseignements de cette démarche et comment construire des repères pour éviter les freins à la motivation dans des projets de cette ampleur et de contexte similaire ? C’est dans une démarche de recherche-collaborative que seront proposés des entretiens et focus groups auprès des enseignants du projet et des collègues associés ( accompagnement pédagogique, service administratif, directions). Nous interrogerons particulièrement les attentes des personnes et les liens créés dans une démarche coopérative et/ ou collaborative afin d’atteindre les objectifs fixés.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rousseau_Abid_Berry_Axe_3.pdf (130.44 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

lirmm-04028069 , version 1 (14-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : lirmm-04028069 , version 1

Cite

Marion Rousseau, Nora Cherifa Abid, Vincent Berry. Quand collaborer répond à une « urgence » : l'atout d'une structuration Réseau. AIPU 2022 - 32e congrès de l'Association Internationale de Pédagogie Universitaire, May 2022, Rennes, France. ⟨lirmm-04028069⟩
18 View
15 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More