Des technologies de pointe au service de l’archéologie sous-marine - LIRMM - Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier Access content directly
Scientific Blog Post The Conversation France Year : 2020

Des technologies de pointe au service de l’archéologie sous-marine

Vincent Creuze

Abstract

Qui croirait que la raréfaction du poisson constitue une menace pour les quelque trois millions d’épaves parsemant le fond des mers du monde ? C’est pourtant la pêche industrielle au chalut, pratiquée souvent à plus de 1 000 mètres de profondeur et désormais partiellement limitée à 800 mètres en Europe, qui constitue l’une des principales menaces pour le patrimoine immergé des abysses. En quelques secondes, un site plurimillénaire peut être bouleversé, voire anéanti, alors qu’il a été jusqu’à présent remarquablement préservé, notamment par l’obscurité et la basse température, loin des violents courants de marée ou encore des phénomènes météorologiques de surface. L’état de conservation remarquable des épaves profondes leur confère un intérêt archéologique majeur, mais suscite aussi, hélas, l’intérêt de quelques sociétés privées de « chasse aux trésors », qui récupèrent les cargaisons pour les revendre, sans souci d’étude archéologique et souvent en violation de la Convention de 2001 de l’Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Des technologies de pointe au service de l’archéologie sous-marine_version_web (1).pdf (3.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

lirmm-02867104 , version 1 (16-07-2020)

Licence

Attribution - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : lirmm-02867104 , version 1

Cite

Vincent Creuze. Des technologies de pointe au service de l’archéologie sous-marine. 2020. ⟨lirmm-02867104⟩
115 View
163 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More